Le site internet numéro un mondial sur la déficience auditive et la surdité
Depuis 1999

Adolescence difficile

Mon fils Youssef agé de 17 ans souffre d'une déficience auditive bilatérale sévère détectée à l'age de trois ans et due à une souffrance néonatale.

Appareillé à l'age de quatre ans, Youssef a pu suivre tant bien que mal un enseignement classique initié et poursuivi jusqu'à ce jour à l'école francaise. Il a aussi bénéficié de cours d'ortophonie durant les premières années ce qui a facilité son intégration scolaire et l'amorce d'une communication parlée en francais en milieu scolaire et familial.

Toutefois, les difficultés scolaires sont apparues à l'age de 11 ans en classe de cm2, puis se sont aggravées, ce qui a provoqué son redoublement en 6ème et en 4ème, car Youssef ne pouvait plus suivre en classe. Youssef a beaucoup souffert de cette situation ce qui s'est traduit parfois par des problèmes relationnels et de communication à l'école ainsi qu'à la maison.

C'est pourquoi nous avons opté cette année pour l'enseignement à distance à l'institut de Rouen qui dispense des cours par correspondance. Cette formule semble avoir convenu à Youssef, car elle a permis d' adapter l'enseignement à son rythme et ses résultats scolaires se sont nettement améliorés, de meme que ses capacités de compréhension et de communication orales et écrites.

Toutefois l'inconvénient majeur de l'enseignement à distance est l'absence de contact et de communication avec les élèves et les jeunes, ce qui a laissé un grand vide pour Youssef d'autant plus que cette période coincide pour lui avec une adolescence assez difficile qui a necessité une prise en charge psychologique. Nous essayons de pallier à cette situation par des activités sportives externes et en oeuvrant à élargir le cercle des contacts amicaux et familiaux de Youssef. Mais celui-ci continue de se plaindre d'un mal de vivre qu'il attribue essentiellement à son problème auditif qu'il n'a en fait jamais accepté et assumé de facon sereine et réfléchie.

En effet, Youssef refuse la plupart du temps de porter ses aides auditives en public malgré l'aggravation de son déficit auditif. Il préfère miser sur la lecture labiale qu'il semble avoir maitrisé pour communiquer au détriment de ses prothèses auditives qu'il refuse parce qu'elles le distinguent des autres. Il reve d'un miracle ou d'une percée médicale décisive qui lui permettrait d'acquérir une audition normale et il ne cesse de nous presser à ce sujet .

A ce propos, nous essayons de nous tenir au courant des dernières innovations notamment les prothèses implantables, car Youssef lie l'acceptation d'un appareillage à la discrétion.

Vous êtes bienvenu à utiliser nos articles

Vous êtes les bienvenus à citer ou utiliser nos articles. La seule condition est qu’un lien direct vers l'article spécifique que vous utilisez soit disponible sur la page sur la page où vous nous citez.

Malheureusement, vous ne pouvez pas utiliser nos images car nous ne sommes pas en possession des droits d'auteur, et avons seulement le droit de les utiliser sur notre site.