Le site internet numéro un mondial sur la déficience auditive et la surdité
Depuis 1999

11 décembre 2008

Boule quiès trendy pour les jeunes clubbers

Les bouchons d’oreilles ont un problème d’image parmi les jeunes britanniques. Pour cette raison, la Royal National Institute for Deaf People (RNID), avait lancé la compétition « créer une façon de se protéger les oreilles à la mode ». Un gagnant a été trouvé.

Boule quiès trendy pour les jeunes clubbers

Pas moins de 90 pour cent des jeunes ont déjà eu des problèmes temporaires de perte d’acuité auditive ou d’acouphène suite à une sortie. Cependant, un jeune britannique sur trois, de 16 à 30 ans, déclarent ne jamais vouloir prendre en considération la possibilité d’utiliser des boules quiès dans une boîte de nuit ou lors d’un concert. Seulement trois pour cent utilise des bouchons d’oreilles de manière régulière. Les jeunes britanniques ne veulent pas porter d’appareils auditifs car ils ne les trouvent pas attrayants ou trop médical.

Les données sur les attitudes envers les bouchons d’oreilles proviennent d’un sondage effectué par la RNID. Les résultats du sondage ont poussé la RNID à lancer une compétition pour les jeunes étudiants britanniques en design de concevoir des appareils auditifs plus à la mode. Près de 100 jeunes designers ont participé à la compétition.

Gagnant à la taille d’une carte de crédit

Le design gagnant, La Carte Oreille, est un système de bouchons d’oreilles dans un étui à la taille d’une carte de crédit. Il a été conçu par Chi Shing Lo, un étudiant en Design de l’Université de Montfort à Leicester en Angleterre.

La RNID espère que le nouveau concept de bouchons d’oreilles changera l’image ternie des boules quiès et changera les habitudes et comportements parmi les jeunes afin de favoriser la protection de leur capacité auditive lors des sorties en boîte ou à des concerts.

Sources: RNID;www.dontlosethemusic.com.
Publié sur hear-it le 11 décembre 2008.

Vous êtes bienvenu à utiliser nos articles

Vous êtes les bienvenus à citer ou utiliser nos articles. La seule condition est qu’un lien direct vers l'article spécifique que vous utilisez soit disponible sur la page sur la page où vous nous citez.

Malheureusement, vous ne pouvez pas utiliser nos images car nous ne sommes pas en possession des droits d'auteur, et avons seulement le droit de les utiliser sur notre site.