Le site internet numéro un mondial sur la déficience auditive et la surdité
Depuis 1999

06 mars 2007

Faites la fête

La ville de Copenhague est entrain d'étudier une proposition pendant une période d'essai qui viserait à augmenter le volume et l'humeur de fête au sein de la ville de la capitale danoise. L'idée est d'attirer est de rendre Copenhague plus attractif pour les touristes qui désirent faire la fête. Mais de nombreuses études ont démontré que le bruit peut endommager le bien-être général des personnes affectées et dans certains cas leur capacité auditive.

De plus en plus de personnes ressentent les effets néfastes de l'augmentation de bruit dans les grandes villes.

En Espagne, le Tribunal de Barcelone a déclaré le gérant d'un bar et restaurant coupable de pollution sonore et l'a condamné à quatre ans de prison. En Allemagne, des sondages montrent que trois Allemands sur quatre se sentent négativement affectés par le bruit.

Mais la ville de Copenhague est entrain de prendre une autre direction. La municipalité a proposé que les réglementations en matière de bruit soient suspendues temporairement. L'objectif est d'améliorer la vie nocturne pour les habitants de la capitale ainsi que les touristes.

Pendant la période d'essai en 2007, des fêtes plus longues seront autorisées dans certaines zones de la ville sans être déranger par des voisins mécontents. Les autorités de l'environnement prendront des mesures d'action seulement dans certains cas extrêmes de bruit excessif.

Le bruit peut être dangereux

Alors que l'association professionnelle des hôtels et restaurants est contente, la proposition est beaucoup moins populaire chez les habitants de certaines zones de la ville. Le voisinage craint que les nouvelles réglementations entraîneront davantage de bruit, et que le nombre de plaintes augmentera.

Des études ont montré que le bruit augmente le bien-être de ceux qui sont affectés :

  • Environ 450 millions d'Européens (65 pour cent de la population totale) sont exposés à un niveau de bruit moyen de 55 dB, ce qui peut entraîner certains troubles dont ceux du sommeil.
  • 117 millions (17 pour cent de la population) sont exposés à un niveau de bruit moyen de 65 dB ce qui peut affecter le bien-être physique et mental des personnes concernées
  • 9,7 millions (1,4 pour cent de la population) vivent dans des niveaux de bruit moyen de plus de 75 dB, ce qui est considéré comme inacceptable par l'Agence Européenne pour l'Environnement.

Source: Københavns Kommunes Teknik- og Miljøudvalg, janvier 24;, Jyllands-Posten, janvier 23, 2006; European Environment Agency (2001): Europe's Environment - The Dobris Assessment and Deutsche Gesellschaft für Akustik, Presseinformation PK 04/05

Vous êtes bienvenu à utiliser nos articles

Vous êtes les bienvenus à citer ou utiliser nos articles. La seule condition est qu’un lien direct vers l'article spécifique que vous utilisez soit disponible sur la page sur la page où vous nous citez.

Malheureusement, vous ne pouvez pas utiliser nos images car nous ne sommes pas en possession des droits d'auteur, et avons seulement le droit de les utiliser sur notre site.