Le site internet numéro un mondial sur la déficience auditive et la surdité
Depuis 1999

19 octobre 2016

L’isolation sociale chez les personnes âgées peut être aggravée par la déficience auditive

Les personnes âgées de 60-69 ans avec des problèmes auditifs non diagnostiqués ou pris en charge sont plus susceptibles de souffrir de l'isolement social et la déficience cognitive.

L’isolation sociale chez les personnes âgées peut être aggravée par la déficience auditive

Une étude menée à l'Université de la Colombie-Britannique, UBC Okanagan au Canada a constaté que la déficience auditive non décelée ou non reconnue est associée à une augmentation significative du risque d'isolement social chez les personnes âgées de 60-69 ans. Les chercheurs ont constaté que pour chaque diminution de 10 dB de la sensibilité auditive, le risque d'isolement social augmente de 52%.

Déclin cognitif accru

L'étude de l’UBC a également constaté que les problèmes auditifs non diagnostiqués sont associés à des baisses cognitives équivalant à près de quatre ans de vieillissement chronologique.

« La perte d'audition est souvent considérée comme un problème de santé publique et par conséquent il n'y a souvent pas beaucoup de ressources de soins de santé et de soutien auditif. Comme l'isolement social a des effets similaires sur les taux de mortalité que le tabagisme et la consommation d'alcool, ceci est quelque chose que nous devrions examiner plus attentivement au niveau du système en place et du patient », explique le Dr Paul Mick, un médecin professeur et assistant clinique au Programme Southern Medical de UBC.

Meilleure cognition auditive avec les appareils auditifs

Les recherches menées par le professeur Hélène Amieva, Université Victor Segalen de Bordeaux en France a déjà démontré que la perte d’acuité auditive accélère le déclin cognitif chez les personnes âgées. L'étude a révélé que l'utilisation d'appareils auditifs freine cette accélération comme ceux qui ont des problèmes auditifs et les utilisateurs d’appareils auditifs ont environ le même niveau cognitif que les personnes qui ne sont pas déficientes auditives.

Une autre étude de l'Université John Hopkins aux États-Unis a également constaté que la déficience auditive non diagnostiqué peut avoir un effet profondément négatif sur le bien-être physique et mental des personnes âgées, ce qui les rend plus susceptibles d’être hospitaliser et de souffrir de périodes d'inactivité ainsi que de dépression.

A propos de l'étude

L'étude UBC a examiné les données recueillies entre 1999 et 2010 par l'Enquête National Health and Nutrition Examination Survey, sur un échantillon de 5.000 personnes chaque année à travers les États-Unis.

L'étude a été publiée dans la revue Ear and Hearing.

Source:www.eurekalert.org

Vous êtes bienvenu à utiliser nos articles

Vous êtes les bienvenus à citer ou utiliser nos articles. La seule condition est qu’un lien direct vers l'article spécifique que vous utilisez soit disponible sur la page sur la page où vous nous citez.

Malheureusement, vous ne pouvez pas utiliser nos images car nous ne sommes pas en possession des droits d'auteur, et avons seulement le droit de les utiliser sur notre site.