Le site internet numéro un mondial sur la déficience auditive et la surdité
Depuis 1999

La déficience auditive et la démence

Selon une étude, les personnes atteintes d’une déficience auditive sont jusqu'à cinq fois plus susceptibles de souffrir de démence.

La déficience auditive et la démence

En comparaison avec les personnes normo entendantes, les personnes atteintes de perte auditive sont plus susceptibles de souffrir de démence.

Les personnes atteintes de surdité légère, modérée ou sévère sont respectivement 2, 3 et 5 fois plus susceptibles de souffrir de démence que les personnes qui entendent normalement.
Même en tenant compte d'autres facteurs qui sont associés à un risque élevé de démence, tels que le diabète, l'hypertension artérielle, l’âge, le sexe et la race, la perte auditive et la démence restent fortement liées.

Les résultats se trouvent dans une étude publiée en 2011 par Frank Lin , oto-rhino et épidémiologiste à l'Université Johns Hopkins School of Medicine des États-Unis. Lui et son équipe ont suivi 639 patients pendant une période de 18 ans. Aucun des sujets avaient des troubles cognitifs au début de l'étude, bien que certains aient un certain degré de perte auditive. Au cours des 18 années de ce suivi, 58 cas de démence ont été diagnostiqués parmi les 639 patients.

Augmentation du risque suite à la déficience auditive

Une autre étude, publiée en 2012 par Gallacher et al, a confirmé ces résultats. Dans cette étude, 1.057 hommes ont été suivis pendant une période de 17 ans. Leur perte d'audition a été évaluée au début de l'étude, puis à nouveau après 9 ans. Les capacités cognitives et la démence étaient évaluées à ces deux moments de l’étude. Les auteurs ont constaté une forte relation entre la perte d'audition et la démence et ainsi que le déclin cognitif. Pour chaque 10 dB (A) d’augmentation de perte auditive, par rapport au niveau auditif normal pour cet âge, le risque de développer une démence était augmenté de 2,7 fois.

Source : «Hearing well to train your brain »  par le professeur Frank R. Lin et le professeur Sophie E. Kramer.

Vous êtes bienvenu à utiliser nos articles

Vous êtes les bienvenus à citer ou utiliser nos articles. La seule condition est qu’un lien direct vers l'article spécifique que vous utilisez soit disponible sur la page sur la page où vous nous citez.

Malheureusement, vous ne pouvez pas utiliser nos images car nous ne sommes pas en possession des droits d'auteur, et avons seulement le droit de les utiliser sur notre site.