Le site internet numéro un mondial sur la déficience auditive et la surdité
Depuis 1999

03 novembre 2010

La déficience auditive peut également entraîner la perte d'emploi et de revenu

La déficience auditive peut également entraîner la perte d'emploi et de revenu

La déficience auditive peut être synonyme de revenu moins élevé et d'un taux plus élevé de chômage chez les personnes qui n'utilisent pas d'appareil auditif. Le taux de chômage n'est toutefois pas plus élevé chez les personnes qui utilisent un appareil auditif que chez les personnes qui entendent normalement. Le revenu des utilisateurs d'appareil auditif est presque aussi élevé que celui des personnes normo entendantes. Ceci sont les résultats d'une effectuée aux Etats-Unis. L'étude démontre également que le non traitement de la déficience auditive entraîne une perte de revenu de 176 $ Milliards.

Aux Etats-Unis, l'étude MarkeTrak qui comprend un panel de 40.000 foyers a démontré que la déficience auditive a un certain impact sur les revenus et le taux de chômage.

L'étude montre une différence de 14.000 $ de revenu entre les sujets atteints de surdité faible et profonde. Les personnes souffrent de déficience auditive non prise en charge perdent jusqu'à 30.000 $ annuellement, en fonction de leur degré de perte auditive.

Les appareils auditifs réduisent l'impact de perte de revenu de 90% à 100 % pour les personnes atteintes de surdité faible, et de 65% à 77% pour les surdités moyennes à sévères.

Perte de revenu et d'impôt

La perte de revenu pour les personnes qui souffrent de déficience auditive non prise en charge à cause du chômage est estimée à 176 $ de milliards, et le coût pour la société en termes d'impôt non réalisé est de 26 $ milliards.

Un degré de corrélation élevé était trouvé entre la déficience auditive et le taux de chômage pour les personnes qui ne sont pas prises en charge. Les personnes atteintes de surdité sévère avaient un taux de chômage de 15,6 %, soit le double de la population normo entendante (7,8%), et près du double des personnes qui utilisent un appareil auditif ou autre type d'aide. Les coûts à la société sont donc vraisemblablement deux fois plus élevés que pour les foyers normo entendants, en fonction du degré de déficience auditive.

Le taux de chômage pour les personnes qui utilisent un appareil auditif n'était pas significativement relié au degré de déficience auditive.

Source: The Hearing Journal, Octobre 2010, Volume 63, numéro 10

Vous êtes bienvenu à utiliser nos articles

Vous êtes les bienvenus à citer ou utiliser nos articles. La seule condition est qu’un lien direct vers l'article spécifique que vous utilisez soit disponible sur la page sur la page où vous nous citez.

Malheureusement, vous ne pouvez pas utiliser nos images car nous ne sommes pas en possession des droits d'auteur, et avons seulement le droit de les utiliser sur notre site.