Le site internet numéro un mondial sur la déficience auditive et la surdité
Depuis 1999

La déficience auditive répandue parmi les ouvriers de chantier

La journée d'un ouvrier de chantier est caractérisée par beaucoup de besogne et de bruit. Près de 95 pour cent des ouvriers de chantiers sont quotidiennement exposés à des niveaux de bruit élevé, selon une étude canadienne comprenant 400 ouvriers âgés de 38 à 65 ans.

La moitié des chaudronniers, constructeurs de bateau, forgerons souffre de déficience auditive, ce qui les fait d'eux le groupe le plus exposé parmi les ouvriers de chantiers. Parmi les plombiers ou installateurs de tuyauterie, plus d'un sur trois (38 pour cent) souffre de surdité à cause du bruit au travail.

Les ouvriers de chantiers suédois ne font pas l'exception. Selon des données suédoises, de plus en plus de personnes travaillant dans le domaine de la construction reporte une perte d'acuité auditive due au bruit. De 1997 à 2001, le nombre d'accidents reporté relatif qui sont relatifs à la déficience auditive a augmenté de 115 sur 1.000 à 177 sur 1.000, soit une augmentation de 36 pour cent en juste quatre ans.

Le conseil suédois de l'environnement de la construction fait remarquer que le niveau de bruit sur les sites de construction a augmenté à cause d'une plus grande confiance envers les machines et outils pneumatiques ainsi qu'une plus grande vitesse de réalisation des projets. Des contraintes de temps nécessitent la réalisation de tâches simultanées, ce qui expose les ouvriers à davantage de sources de bruit.

Besoin de protection auditive

La fréquence élevée de déficience auditive parmi les ouvriers de chantier illustre bien le besoin impératif d'utiliser des protections de manière systématique. Selon une étude canadienne, la capacité auditive des ouvriers qui utilisent des protections auditives est meilleure au fil du temps que la capacité auditive des ouvriers qui n'en utilisent pas. Parmi ceux qui sont à risque, beaucoup ont décidé de faire quelque chose pour se protéger. Environ 72 à 88 pour cent de ceux-là utilisent toujours ou régulièrement des protections auditives.

En plus de la perte auditive, le bruit sur le lieu de travail est la cause de sifflements et de bourdonnements aux oreilles de 30-40 pour cent des ouvriers de chantier canadiens à la fin de la journée.

Source: Hearing Loss Among Construction Workers in Edmonton, Alberta, Canada, Journal of Occupational and Environmental Medicine, vol. 42, no. 1, 2002 and Auris, Tidsskrift for hörselskadade no. 2, 2003.

http://www.hear-it.org/fr/la-deficience-auditive-repandue-parmi-les-ouvriers-de-chantier

Vous êtes bienvenu à utiliser nos articles

Vous êtes les bienvenus à citer ou utiliser nos articles. La seule condition est qu’un lien direct vers l'article spécifique que vous utilisez soit disponible sur la page sur la page où vous nous citez.

Malheureusement, vous ne pouvez pas utiliser nos images car nous ne sommes pas en possession des droits d'auteur, et avons seulement le droit de les utiliser sur notre site.