Le site internet numéro un mondial sur la déficience auditive et la surdité
Depuis 1999

25 juin 2004

Le Parlement Européen n'a plus de piles pour les aides auditives

Des millions d'utilisateurs d'aides auditives sont pris dans le feu d'une guerre législative entre la Commission Européenne et le Parlement Européen.

La bataille porte sur une nouvelle directive européenne sur les piles qui pourrait interdire toutes les sortes de piles actuelles pour appareils auditifs avant même qu'une nouvelle sorte de pile bon marché soit développée.

Une mise à jour de la directive européenne sur les piles réglementant les piles vendues en Europe est à l'ordre du jour depuis un certain bout de temps. La Commission Européenne veut que les fabricants de piles et les autorités locales soient plus impliqués dans le processus de récolte et de recyclage des piles usagées. Le Parlement Européen veut aller plus loin. Il a avancé pas moins de 87 amendements à la proposition de la Commission. Un amendement demande l'interdiction de l'utilisation du plomb et autres métaux lourds.

Comme mentionnée ci-dessus, l'interdiction proposée prohiberait l'unique technologie existante des piles pour appareils auditifs.

L'action du Parlement sur les piles contenant une certaine quantité de plomb fut prise afin de prévenir la pollution environnementale émanant des métaux lourds suite au dépôt de piles. Mais le Commissaire pour l'Environnement de la Commission Européenne, Margot Wallstrom, déclare que l'action drastique du Parlement est entièrement inutile. Elle déclara dans un communiqué publié par la Commission que la proposition originelle faite par la Commission sur le recyclage efficace des piles permettrait d'arriver au résultat désiré sur ce problème de l'environnement.

Certaines pièces en plomb sont indispensables dans les batteries de petites aides auditives afin de prévenir des fuites électrolytiques qui autrement diminueraient la durée de vie des piles, endommageraient l'appareil auditif et pourraient éventuellement exposer la personne à une solution caustique. Les fabricants continuent leurs efforts afin de trouver des méthodes alternatives pour prévenir les effets du gaz, mais aucune solution n'a encore été trouvée.

Les pompes à insuline pour les diabétiques et les thermomètres pour les bébés font partis des instruments médicaux qui sont également sous le feu de la nouvelle directive.

A la prochaine étape de la procédure, Le Conseil, sous la Présidence Néerlandaise a décidé de s'occuper du problème. Le prochain meeting du Groupe de Travail du Conseil est prévu pour le 2 juillet.

Vous êtes bienvenu à utiliser nos articles

Vous êtes les bienvenus à citer ou utiliser nos articles. La seule condition est qu’un lien direct vers l'article spécifique que vous utilisez soit disponible sur la page sur la page où vous nous citez.

Malheureusement, vous ne pouvez pas utiliser nos images car nous ne sommes pas en possession des droits d'auteur, et avons seulement le droit de les utiliser sur notre site.