Le site internet numéro un mondial sur la déficience auditive et la surdité
Depuis 1999

05 janvier 2015

Le style de vie peut affecter l’audition de manière positive et négative

Certains styles de vie et habitudes peuvent affecter l'audition d'une manière positive, tandis que d'autres peuvent être nocifs pour l’audition et entraîner une perte auditive.

Le choix de style de vie tel que manger des aliments sains ou de boire une certaine quantité de café par jour peut affecter l'audition de manière positive. D'autre part, écouter de la musique forte avec des écouteurs ou manger des aliments malsains sont des choix de style de vie qui peuvent affecter négativement l'audition. Le choix de fumer pendant la grossesse peut également entraîner une perte auditive chez l'enfant.

Une alimentation saine, une audition saine?

Selon une étude suédoise, suivre un régime avec restriction calorique peut avoir un effet positif sur l’audition, L'étude suggère que la restriction calorique, en plus d'avoir pour effet de ralentir le vieillissement, peut également se révéler avantageuse par rapport à la perte d'audition liée à l'âge.

Dans l'étude, des rats d’une trentaine de mois étaient sous une restriction diététique de 70% et ont été comparés à des rats qui ont été nourris ad libitum. Les résultats ont montré que la restriction calorique des rats femelles s’avérait positive pour leur capacité auditive.

Le café peut réduire les acouphènes

Selon une étude américaine, une consommation modérée de caféine peut s’avérer positive pour réduire les taux d’acouphènes. L'étude a révélé que les femmes qui consomment davantage de caféine - principalement sous la forme de café – présentent des taux plus faibles d’acouphènes.

Comparativement aux femmes qui consommaient moins de 150 milligrammes de caféine par jour (une tasse et demie de café), les femmes qui consommaient de 450 à 599 milligrammes de caféine par jour reportèrent 15% moins d'incidence des acouphènes. Ce montant est égal à 4-6 tasses de café.

La musique forte endommage les nerfs dans le cerveau

Dans une étude effectuée au Royaume-Uni, les scientifiques ont été en mesure d'identifier les cellules nerveuses endommagées suite à l'exposition au bruit. Par conséquent, l'étude conclut que la musique forte avec des écouteurs a le même effet sur les nerfs que la sclérose en plaques et provoque ainsi une perte auditive.

La recherche montre que les niveaux de bruit supérieurs à 110dB dépouillent  l'isolation des fibres nerveuses qui transmettent les signaux de l'oreille au cerveau. La perte de cette couche protectrice, appelée myéline, perturbe les signaux nerveux électriques. Le même processus, cette fois due à une attaque du système immunitaire, endommage les nerfs dans le cerveau et entraîne la sclérose en plaques.

Fumer pendant la grossesse est lié à la perte auditive chez les adolescents

Selon une étude américaine, le tabagisme est un autre facteur de style de vie qui peut avoir un effet sur l'audition. Dans ce cas, le tabagisme pendant la grossesse peut nuire à l'audition de l'enfant qui va naître.

L’étude a montré que parmi un groupe de jeunes adultes, 16,2% avaient des mères qui ont fumé pendant la grossesse. Ces adolescents présentaient  un risque plus important à un seuil auditif significativement plus élevé aux niveaux de 2 kHz  et 6kHz. Un sur six a connu une perte d'audition à au moins une oreille par rapport aux autres jeunes qui n’ont pas été exposés à la fumée dans l'utérus avec un sur quatorze.

Diabétiques de type 2 et la perte auditive

Selon une étude canadienne, le diabète de type 2 est une maladie de style de vie bien connu et les gens qui en souffrent sont plus enclins à développer une perte auditive.

Les chercheurs ont effectué une revue systématique et une méta-analyse pour étudier l'association qui existe entre le diabète de type 2 et la perte d'audition. Les résultats ont montré que l'incidence de la perte auditive, définie comme la perte de tonalités pures de plus de 25 dB dans la pire oreille, était significativement plus élevée chez les personnes atteintes de diabète. Le nombre varie de 44 à 69,7% pour les diabétiques, comparativement à 20 à 48% pour les non-diabétiques.

Les chercheurs peuvent ainsi conclure que la prévalence de la perte auditive modérée est plus élevé chez les patients atteints de diabète de type 2.

Vous êtes bienvenu à utiliser nos articles

Vous êtes les bienvenus à citer ou utiliser nos articles. La seule condition est qu’un lien direct vers l'article spécifique que vous utilisez soit disponible sur la page sur la page où vous nous citez.

Malheureusement, vous ne pouvez pas utiliser nos images car nous ne sommes pas en possession des droits d'auteur, et avons seulement le droit de les utiliser sur notre site.