Le site internet numéro un mondial sur la déficience auditive et la surdité
Depuis 1999

28 juin 2016

Les antibiotiques contre les infections bactériennes peuvent entraîner une déficience auditive

Les patients qui suivent un traitement avec des antibiotiques aminoglycosides ont un risque de déficience auditive selon une étude.

Les antibiotiques contre les infections bactériennes peuvent entraîner une déficience auditive

Des recherches effectuées à l'École des sciences de la santé de l'Université de Médecine de l'Oregon de aux États-Unis montrent que l'utilisation d'antibiotiques aminoglycosides entraînent un plus grand risque pour les patients atteints d'infections bactériennes inflammatoires. Les médicaments sont connus pour endommager les cellules sensorielles de l'oreille interne qui détectent le son et le mouvement, car l'inflammation qui accompagne les infections bactériennes stimule l'absorption du médicament.

Les antibiotiques aminoglycosides sont, par exemple, utilisé pour traiter la méningite, la bactériémie, les maladies respiratoires chez les patients atteints de fibrose kystique et les nourrissons prématurés qui souffrent d'infections pendant les soins intensifs néonatals.

La recherche sur les souris

Dans l'étude, les souris en bonne santé qui ont reçu une petite quantité d'aminoglycoside ont souffert d’un léger degré de perte auditive. Les souris affectées par une inflammation ont souffert d’un degré de perte auditive plus élevé.

«Si vous donnez à un animal sain, ou à un être humain en bonne santé, un aminoglycoside pendant une longue période de temps, ils deviendront sourds. Si ils ont une infection accompagnée d’une inflammation, ils perdront leur audition beaucoup plus rapidement », explique l'auteur principal Peter S. Steyger, PhD, professeur d'otorhinolaryngologie, chirurgie de la tête et du cou du centre de Recherche pour l’Audition de l'Oregon, École des sciences de la santé de l'Université de Médecine de l'Oregon aux Etats-Unis.

Risque élevé chez les nourrissons

Les bébés prématurés dans les unités néonatales de soins intensifs sont les plus exposés à ce risque d’infections. «Quand les enfants perdent leur capacité auditive, ils commencent un processus long et difficile d'apprendre à écouter et parler. Cela peut interférer avec leur trajectoire éducative et le développement psychosocial, qui peuvent tous avoir un impact dramatique sur leur emploi futur, le revenu et la qualité de vie », explique Steyger.

Amélioration des normes des lignes directrices de soins

Les auteurs de l'étude invitent les cliniciens à choisir des antibiotiques plus ciblés qui ne nuisent pas à l’audition pour traiter des infections graves. Ils espèrent que leur recherche permettra de fonder les bases d'une amélioration sur les normes directrices pour les patients recevant des antibiotiques aminoglycosides. « Nous devons rapidement apporter aux cliniques des alternatives efficaces pour le traitement des infections mortelles afin de ne pas sacrifier la capacité auditive du patient», a déclaré Steyger.

Sources:www.medicaldaily.com etwww.examiner.com
 

Vous êtes bienvenu à utiliser nos articles

Vous êtes les bienvenus à citer ou utiliser nos articles. La seule condition est qu’un lien direct vers l'article spécifique que vous utilisez soit disponible sur la page sur la page où vous nous citez.

Malheureusement, vous ne pouvez pas utiliser nos images car nous ne sommes pas en possession des droits d'auteur, et avons seulement le droit de les utiliser sur notre site.