Le site internet numéro un mondial sur la déficience auditive et la surdité
Depuis 1999

24 septembre 2010

Les antidouleurs peuvent entrainer la déficience auditive

Les antidouleurs tels que les aspirines ou autres paracétamols peuvent entraîner la déficience auditive s'ils sont utilisés de manière fréquente. Ce sont spécialement les jeunes qui sont à risque.

Les antidouleurs peuvent entrainer la déficience auditive

Une étude effectuée parmi des chercheurs de l'université de Harvard indiquent que les antidouleurs qui sont faciles à obtenir peuvent avoir un effet négatif sous la forme de déficience auditive. Ce sont spécialement les jeunes hommes qui doivent en être informé. L'étude démontre également que plus les hommes sont jeunes, plus le risque est élevé.

Plus jeune, plus de risque

L'étude suspecte qu'en prenant des antidouleurs au moins deux fois par semaines, le risque de déficience auditive moyenne à sévère pourrait être doublé d'ici à l'âge de 50 ans. Les utilisateurs d'aspirines de moins de 59 ans avaient un risque 33 % plus élevé que les personnes qui ne prennent pas d'aspirine, de souffrir de déficience auditive. Ils remarquèrent que les hommes de plus de 60 ans ne présentaient pas de lien entre la déficience auditive et la prise d'aspirine.

Ce sont spécialement le Paracétamol/acetaminophen qui sont visés. L'étude montre que les personnes de moins de 50 ans qui utilisent de la paracétamol/acetaminophen de manière régulière sont 99% plus susceptibles de souffrir de déficience auditive. En d'autres termes, le risque de déficience auditive est doublé. Ceux qui sont compris entre les 50-59 ans étaient 38% plus susceptibles de souffrir de déficience auditive, alors que ceux de plus de 60 ans avaient un risque plus élevé de 16% de développer une déficience auditive que ceux qui n'utilisent pas d'antidouleurs.

L'étude

Les chercheurs ont étudié les données rassemblées par le suivi de l'étude effectuée par Health Professionals de 26.000 hommes sur une période de 18 ans ainsi que d'un questionnaire sur les médicaments contre la douleur. La prise régulière était définie par une prise d'une à deux fois par semaine de médicaments. Dans l'étude, les résultats étaient ajustés par d'autres facteurs qui peuvent affecter la capacité auditive. Ils comprennent l'âge, la race, le BMI, la consommation d'alcool, prise de folacine, activité physique, fumée, hypertension, diabète, maladies cardiovasculaires et taux de cholestérol élevé.

Source: www.heraldsun.com.au

Vous êtes bienvenu à utiliser nos articles

Vous êtes les bienvenus à citer ou utiliser nos articles. La seule condition est qu’un lien direct vers l'article spécifique que vous utilisez soit disponible sur la page sur la page où vous nous citez.

Malheureusement, vous ne pouvez pas utiliser nos images car nous ne sommes pas en possession des droits d'auteur, et avons seulement le droit de les utiliser sur notre site.