Le site internet numéro un mondial sur la déficience auditive et la surdité
Depuis 1999

03 septembre 2012

Les lecteurs MP3 exposent les adolescents à un risque de perte auditive précoce

L'utilisation de lecteurs MP3 à un volume élevé peut entraîner une perte auditive précoce chez les adolescents, disent les chercheurs.

Les lecteurs MP3 exposent les adolescents à un risque de perte auditive précoce

Un adolescent sur quatre est exposé au risque de développer une perte auditive à un âge plus précoce en raison de l'utilisation de lecteurs MP3, selon des chercheurs de l'Université de Tel-Aviv.

Les résultats de leur étude, publiée dans l'International Journal of Audiology, montrent clairement que l'utilisation par les adolescents des iPods, des téléphones intelligents et autres appareils MP3 peuvent être préjudiciables à leur ouïe.

«Dans 10 ou 20 ans, il sera trop tard pour se rendre compte que toute une génération de jeunes souffre de problèmes auditifs beaucoup plus précoces que le vieillissement naturel», explique le professeur Chava Muchnik de la Sackler Faculty of Medicine et du Sheba Medical Center.

La perte d'audition dans leur années 30

L'utilisation par les adolescents de lecteurs MP3 les soumet à une exposition continue de la musique forte, ce qui peut entraîner une perte auditive progressive et lente. Les gens ne découvrent donc que le dommage a été fait après de nombreuses années d'écoute de musique forte avec des écouteurs. Et d'ici là, il est trop tard.

Les adolescents qui mettent leur musique trop fort vont peut-être découvrir que leur ouïe se détériore dès leurs années 30 ou 40, et c'est beaucoup plus tôt que pour les générations précédentes, prévient le professeur Muchnik.

L'étude 

La première partie de l'étude concernait 289 participants âgés de 13-17 ans. Ils ont été invités à répondre à des questions concernant leurs habitudes concernant les dispositifs d'écoute personnels (PLD) - plus précisément, le réglage du volume auquel ils préfèrent écouter de la musique et combien de temps ils écoutent de la musique.

Dans la deuxième partie de l'étude, ces niveaux de volume et la durée d'écoute ont été utilisés pour un essai impliquant 74 adolescents dans des environnements bruyants et calmes à la fois. Le niveau sonore mesuré a été utilisé pour calculer le risque de perte d'audition sur la base des critères définis par la règlementation industrielle de la santé et de la sécurité.

Selon le professeur Muchnik, les conclusions de l'étude sont inquiétantes. 80% des adolescents utilisent leurs PLD régulièrement, avec 21% écoutant de une à quatre heures par jour, et 8% d'écoute pour plus de quatre heures consécutives. Pris ensemble avec les résultats des mesures acoustiques, les données indiquent que le quart des participants sont exposés à un risque de perte d'audition sévère.

Nécessité de critères de risque pour la musique

La réglementation de la santé et de la sécurité concernant  l'industrie est actuellement le seul point de repère pour mesurer les dommages causés par une exposition continue à un volume élevé de bruit. Toutefois, selon le professeur Muchnik, il y a un besoin croissant d'autres critères de risque portant sur la musique si la perte d'audition causée par la musique doit être évitée.

En attendant, elle espère que les fabricants peuvent intégrer les normes européennes dans leurs produits qui fixent une limite de 100 dB sur les lecteurs MP3. À l'heure actuelle, certains lecteurs MP3 peuvent jouer jusqu'à 129dB.

Source: www.sciencedaily.com etwww2.tau.ac.il

Vous êtes bienvenu à utiliser nos articles

Vous êtes les bienvenus à citer ou utiliser nos articles. La seule condition est qu’un lien direct vers l'article spécifique que vous utilisez soit disponible sur la page sur la page où vous nous citez.

Malheureusement, vous ne pouvez pas utiliser nos images car nous ne sommes pas en possession des droits d'auteur, et avons seulement le droit de les utiliser sur notre site.