Le site internet numéro un mondial sur la déficience auditive et la surdité
Depuis 1999

11 août 2014

Les recommandations médicales tombent dans l’oreille d’un sourd

Une étude australienne montre que plus d’une personne âgée sur cinq éprouve des difficultés lorsqu’elle consulte leur médecin de famille à cause de leurs problèmes auditifs.

Les recommandations médicales tombent dans l’oreille d’un sourd

Comprendre les instructions médicales données par leur médecin généraliste est souvent d'une importance capitale pour le bien-être du patient. Une étude montre que de nombreux malentendants âgés risquent de mal interpréter les prescriptions médicales données par leur médecin de famille. D'autres types de communication entre les patients et les médecins pourraient être envisagés afin d’améliorer la communication entre médecin et patient.

Sentiment de gêne

L'étude australienne sur plus de 1.300 Australiens âgés de plus de 50 indique que 21% des participants éprouvent des difficultés lors des consultations de leur médecin généraliste en raison de leurs problèmes auditifs.

En effet, en raison de la mauvaise capacité auditive, 14% des personnes âgées ont déclaré se sentir gêné de demander à leur médecin de famille de répéter des phrases et 10% ont trouvé qu'il est difficile de suivre les indications qu’ils reçoivent sur les médicaments.
Selon les chercheurs, les résultats de l'étude soulignent la nécessité de faire recours à d'autres types de moyen de communication lorsque des instructions médicales sont données à des patients malentendants.

Reporter l'utilisation de l'aide auditive

En plus d'avoir des difficultés à suivre les instructions,  l'étude révèle que près de la moitié des seniors déficients auditifs attendent plus de quatre ans avant d'agir. Cette absence de recours à un traitement, pour les professionnels de l’audition, de la part des seniors australiens est le résultat de leur réticence à admettre et accepter leur déficience auditive. Les personnes âgées ne croient pas que leur capacité auditive est si mauvaise ou elles ne font pas face à ce problème car elles ne trouvent que c’est une de leur priorité.

Les chercheurs soulignent l'importance d'une action précoce lorsqu’il s'agit de problèmes auditifs. Les gens sont invités à passer un test de contrôle dans le cadre de leur examen médical régulier. Le médecin généraliste joue alors un rôle important. En passant un simple dépistage auditif, le médecin peut améliorer la qualité de la vie d'un patient.

L'étude a été réalisée et publiée par l'Australian Hearing.

Source:www.bellingencourier.com.au 

Vous êtes bienvenu à utiliser nos articles

Vous êtes les bienvenus à citer ou utiliser nos articles. La seule condition est qu’un lien direct vers l'article spécifique que vous utilisez soit disponible sur la page sur la page où vous nous citez.

Malheureusement, vous ne pouvez pas utiliser nos images car nous ne sommes pas en possession des droits d'auteur, et avons seulement le droit de les utiliser sur notre site.