Le site internet numéro un mondial sur la déficience auditive et la surdité
Depuis 1999

29 octobre 2015

L’utilisation d’appareils auditifs freine le déclin cognitif

La déficience auditive accélère le déclin cognitif chez les personnes plus âgées, mais l’utilisation d’appareils auditifs permet de freiner cette accélération. Une nouvelle étude scientifique longitudinale montre que les personnes qui utilisent des appareils auditifs ont un niveau cognitif similaire à celui des personnes normo entendantes.

Selon une étude scientifique longitudinale française de 25 ans, la déficience auditive est associée à un déclin cognitif accéléré chez les personnes âgées. L’étude démontre également que l’utilisation des appareils auditifs élimine pratiquement le déclin cognitif.

L’étude démontre que la déficience auditive est indépendamment associée au déclin cognitif accéléré chez les personnes adultes. Cependant, une tendance statistique opposée est observée chez les participants qui utilisent des appareils auditifs. Le déclin cognitif des participants de l’étude qui utilisent des appareils auditifs n’était pas significativement différent de celui du groupe de contrôle (non déficient auditif). Les utilisateurs plus âgés d’appareils auditifs présentaient des taux de déclin cognitif similaires à ceux des personnes normo entendantes.

Améliorer la capacité auditive 

L’étude ne démontre pas que la déficience auditive à un effet direct sur le déclin cognitif, mais que les conséquences mentales et sociales de la déficience auditive y sont liées. Améliorer la capacité auditive en utilisant des appareils auditifs ou implant cochléaires diminue les effets négatifs mentaux d’une déficience auditive et permettent d’augmenter la capacité à participer à des activités sociales cognitives stimulantes et donc de freiner le déclin cognitif.

Dans l’étude, les chercheurs écrivent:  "En restaurant au moins partiellement les capacités à communiquer, les appareils auditifs améliorent l’humeur, augmentent les interactions sociales et permettent de participer à des activités sociales cognitives stimulantes et donc de freiner le déclin cognitif."

L’étude conclut que : "La déficience auditive est associée à une accélération du déclin cognitif chez les personnes âgées. L’étude a également trouvé que l’utilisation d’appareils auditifs permet de freiner le déclin cognitif."

L’importance du manque de diagnostic

"Ensemble, les résultats de l’étude souligne l’importance du manque de diagnostic et du manque de traitement de la déficience auditive chez les personnes âgées", déclare l’étude.

L’étude révèle également que « le traitement de réhabilitation auditive est complexe et ne consiste pas uniquement à une utilisation d’appareils auditifs."

Faits sur l’étude

PAQUID est une étude française détaillée à long terme sur 3.670 sujets choisis au hasard de 65 ans et plus. L’étude a été constituée en 1989-1990 et les patients ont été examinés régulièrement pendant 25 ans. L’étude a été menée par le Professeur Hélène Amieva de l’Université Victor Segalen Bordeaux 2 en France.

Dans l’étude, les participants devaient répondre à des questions sur leur déficience auditive. Le déclin cognitif était mesuré à l’aide du test de Folstein (MMSE). Le point fort de l’étude est la très longue période sur laquelle les sujets ont été suivis ainsi que le nombre de participants. L’étude a été publiée dans le "Journal of the American Geriatrics Society".

Les appareils auditifs aident

"Hear-it est profondément reconnaissant envers le Professeur Hélène Amieva pour avoir démontrer ce que nous savons depuis des dizaines d’années sans pouvoir le prouver scientifiquement : Les appareils auditifs aident les personnes malentendantes à rester saines cognitivement et mentalement" déclare Kim Ruberg, Secrétaire Général de Hear-it AISBL.

"Nous savons par de nombreuses études scientifiques que l’utilisation d’aides auditives permettent aux personnes malentendantes d’avoir une meilleure vie, de participer à des activités sociales, de rester dans l’emploi et d’avoir une meilleure qualité de vie de manière générale. Tout ceci permet aux personnes malentendantes d’avoir une meilleure santé, un meilleur fonctionnement social et donc une meilleure santé mentale. Maintenant, le Professeur Hélène Amieva a démontré que le non traitement de la déficience auditive est associé au déclin cognitif et que les personnes qui utilisent des appareils auditifs ont un niveau cognitif similaire à celui des personnes normo entendantes", déclare Kim Ruberg.

Les Utilisateurs d'appareils auditifs présentent une meilleure qualité de vie

Des enquêtes effectuées en Europe montrent que la plupart des utilisateurs d’appareils auditifs ont une meilleure qualité de vie. Les enquêtes ont également constaté que les personnes qui utilisent des appareils auditifs ont tendance à être moins déprimés et moins fatigué le soir et qu'ils dorment mieux que les personnes qui n’utilisent pas d’appareils auditifs. Lire

Les appareils auditifs améliorent la qualité de vie

Une revue scientifique d'un grand nombre d'études montre que l'utilisation d'appareils auditifs augmente significativement l'amélioration de la qualité de vie des personnes déficientes auditives. Les résultats de toutes les études concernés sont cohérents. Lire

Les personnes déficientes auditives sont moins socialement actives

Une étude finlandaise montre que les personnes âgées qui ont une déficience auditive ont plus de difficultés à interagir et à participer à des situations sociales. Lire

Le déclin cognitif

Le non traitement de la déficience auditive détériore la santé physique et mentale. Lire

La déficience auditive non prise en charge entraîne un rétrécissement du cerveau. Lire

Quel appareil auditif dois-je choisir?

Un bon appareil auditif devrait compenser la perte auditive d'une personne. Il doit le faire au meilleur niveau possible et il doit être confortable et leur utilisation naturelle. Lire

La prévalence de la déficience auditive

Un Européen sur neuf déclare être déficient auditif. Lire

Plus de 10% de tous les Américains adultes ont des difficultés à entendre. Lire

Source: Amieva et al (2015) Self-Reported Hearing Loss, Hearing Aids and Cognitive Decine in Elderly Adults: A 25-year Study. Published in The American Geriatrics Society

 

 

 

Vous êtes bienvenu à utiliser nos articles

Vous êtes les bienvenus à citer ou utiliser nos articles. La seule condition est qu’un lien direct vers l'article spécifique que vous utilisez soit disponible sur la page sur la page où vous nous citez.

Malheureusement, vous ne pouvez pas utiliser nos images car nous ne sommes pas en possession des droits d'auteur, et avons seulement le droit de les utiliser sur notre site.