Le site internet numéro un mondial sur la déficience auditive et la surdité
Depuis 1999

Niveaux de bruit élevé et pot d'échappement dangereux pour l'audition

Le bruit est dangereux pour les oreilles et peut entraîner la déficience auditive. Mais un mélange de bruit et de monoxyde de carbone provenant des cheminés industrielles et des pots d'échappements donnent naissance à un cocktail qui augmente les risques de déficience auditive dans le temps.

Soudeurs, Pompiers, garagistes, camionneurs, chauffeurs chariot élévateur et mineurs font parties des groupes les plus exposés, selon une étude canadienne effectuée sur 8.600 travailleurs.

Basée sur des données rassemblées par le « National Institute of Occupational Safety and Health , les chercheurs ont comparé la capacité auditive des travailleurs exposés à du bruit inférieur à 90 décibels pendant 8 heures avec la capacité auditive d'un groupe de travailleurs exposés à des niveaux de bruit de plus de 90 dB. Dans les deux groupes, un échantillon de travailleurs étaient exposé au monoxyde de carbone.

Les chercheurs de l'Université de Montréal ont démontré que les travailleurs qui étaient exposés à du monoxyde de carbone et des niveaux de bruit de plus de 90 décibels présentaient un seuil auditif moins élevé aux hautes fréquences (de 3 à 6 KiloHerz).

Moins d'oxygène dans le sang

Les effets dévastateurs du monoxyde de carbone se manifestent cependant seulement après plusieurs années de travail dans un environnement bruyant.

« Dans notre étude, nous avons remarqué qu'il faut au moins 15 ans pour commencer à voir cette augmentation de la déficience auditive. Les effets augmentent avec le nombre d'années d'exposition, » déclare Adriana Lacerda du groupe de recherche au site internet de nouvellescanada.com

Une des nombreuses hypothèses qui explique ce phénomène est la diminution d'oxygène dans le sang entraînée par le monoxyde de carbone, ce qui accélère la détérioration des cellules ciliées de l'oreille interne, explique Lacerda.

« Sur base de ces résultats, nous recommandons que de tel risque comme l'exposition chronique au monoxyde de carbone soit considéré s'il y a un risque de développer une surdité due au bruit,» déclare Lacerda lors d'un communiqué de presse émis par l'université.

Sources: Université de Montréal, communiqué de presse

Vous êtes bienvenu à utiliser nos articles

Vous êtes les bienvenus à citer ou utiliser nos articles. La seule condition est qu’un lien direct vers l'article spécifique que vous utilisez soit disponible sur la page sur la page où vous nous citez.

Malheureusement, vous ne pouvez pas utiliser nos images car nous ne sommes pas en possession des droits d'auteur, et avons seulement le droit de les utiliser sur notre site.