Le site internet numéro un mondial sur la déficience auditive et la surdité
Depuis 1999

15 juin 2011

Notre cerveau augmente le volume sonore lorsque nous parlons

Les neurones des différentes parties du cerveau décident de ce que nous entendons.

Notre cerveau augmente le volume sonore lorsque nous parlons

Notre cerveau peut filtrer les sons non désirés afin que nous puissions focaliser notre attention sur ce qu'il faut entendre. Mais lorsqu'il s'agît de notre propre voix, il y a un réseau de volumes sonores qui peuvent amoindrir ou amplifier les sons que nous produisons et entendons. Ceci sont les résultats d'une étude de Berkeley, Université de Californie. Les activités du cortex auditif lorsque nous parlons et entendons sont amplifiées dans certaines régions du cerveau et diminuées dans d'autres.

Les neuroscientifiques de l' UC Berkeley, UCSF et l'Université John Hopkins aux Etats-Unis ont examiné les impulsions électriques émises par le cerveau de patients épileptiques. Ils découvrirent que les neurones d'une partie du mécanisme de l'audition du patient étaient atténués tandis que l'activité d'une autre partie du cerveau était augmentée.

Une vision difficile
« Par le passé, nous pensions que le système auditif humain était principalement atténué lors de la parole, mais nous avons trouvé des corrections minutieuses du cortex à différentes sensibilités, qui sont engendrées par notre propre voix et qui rendent la vision d'ensemble plus difficile, » déclare Adeen Flinker, un étudiant en doctorat en neurosciences à l'UC Berkeley et principal auteur de l'étude.

« Nous avons trouvé des traces de millions de neurones s'agiter à chaque fois qu'un son est entendu, et juste à côté, une million de neurones qui ignorent les sons externes mais qui se mettent en action au son de votre voix, » ajoute Flinker.

Nous devons nous entendre nous-même
« Une telle mosaïque de réponses peut jouer un rôle important dans notre capacité à distinguer nos propres sons de ceux des autres. Que ce soit en apprenant une nouvelle langue ou en parlant à un ami dans un bar bruyant, nous devons entendre ce que nous disons et adapter notre voix en fonction de nos besoins et environnement, » déclare Flinker.

Le cortex auditif est situé dans la région du lobe temporal qui s'occupe des sons. En entendant, l'oreille humaine convertit les vibrations en signaux électriques qui sont envoyés à des stations de relais dans le cortex auditif du cerveau, où ils sont affinés et transformés. La langue est principalement transformée dans l'hémisphère gauche du cerveau.

Ces résultats offrent de nouveaux indices sur comment nous pouvons nous entendre malgré le bruit de notre environnement et pouvoir suivre ce qui est dit. Des études précédentes ont démontré un système auditif sélectif chez les singes qui peuvent amplifier leur accouplement, nourriture et alerte au danger. Mais jusqu'à cette étude, le lien avec le système auditif humain n'était pas clair.

Source:www.berkeley.edu/news.

Vous êtes bienvenu à utiliser nos articles

Vous êtes les bienvenus à citer ou utiliser nos articles. La seule condition est qu’un lien direct vers l'article spécifique que vous utilisez soit disponible sur la page sur la page où vous nous citez.

Malheureusement, vous ne pouvez pas utiliser nos images car nous ne sommes pas en possession des droits d'auteur, et avons seulement le droit de les utiliser sur notre site.