Le site internet numéro un mondial sur la déficience auditive et la surdité
Depuis 1999

07 mars 2014

Soins auditifs - Un investissment rentable

Le 3 mars, lors de la Journée Internationale pour la Protection de l'Oreille (Ear Care day), trois organisations internationales ont demandé à la Commission européenne de dévoiler quelles sont les politiques et initiatives mises en place au niveau européen, pour soutenir le dépistage systématique de la déficience auditive, dans le cadre de visites médicales des adultes de 55 ans et plus dans les États membres.

L'OMS célèbre le 3 mars la Journée internationale pour la Protection de l'Oreille. L'OMS a identifié un besoin pour les États membres d'élaborer des plans et des programmes intégrant la prévention et la gestion de la déficience auditive dans le cadre du système de soins de santé primaire de leurs pays membres.

16 % de la population européenne, soit 80 millions de personnes, souffrent d'une perte d'acuité auditive, dont au moins 30 millions des cas ne sont pas détectés.

La surdité entraînée par des autres maladies

La perte d'acuité auditive est une condition problématique en elle-même avec les difficultés de communication, les défis au travail et l'isolement social qu'elle entraîne. La déficience auditive est souvent associée à un d'autres maladies, y compris l'obésité. Les femmes extrêmement obèses avec un IMC de plus de 40 ont 25 % plus de risque de souffrir de problèmes auditifs.

Les diabétiques sont deux fois plus susceptibles de souffrir de perte auditive et la probabilité de souffrir de démence augmente avec la gravité de la perte auditive.

Une enquête démontre que le risque pour les personnes malentendantes de développer des symptômes dépressifs est réduit de 50 % si elles utilisent des appareils auditifs.

Dépistages auditifs systématiques

Suite à l'augmentation du risque auquel les personnes malentendantes sont exposés de souffrir d' autres maladies, la Fédération européenne pour les personnes malentendantes( EFHOH ) , l'Association européenne des professionnels d'aides auditives(AEA ) et L'Association européenne des fabricants d'appareils auditifs(EHIMA) a demandé, lors d'une annonce commune, à la Commission européenne de dévoiler les politiques et initiatives mises en place au niveau européen pour soutenir le dépistage systématique de la surdité dans le cadre de visites médicales des adultes de 55 ans et plus des États membres.

De plus, en raison des risques multiples de mortalité associées à leur état, les personnes malentendantes ont des besoins particuliers en matière de soins intégrés. Les trois organisations demandent donc à la Commission Européenne d'indiquer quels progrès ont été réalisés au niveau européen pour promouvoir l'intégration des soins, en particulier dans le cadre du Partenariat européen d'innovation pour un vieillissement actif et en bonne santé. Des initiatives dans ce domaine seraient également conformes à la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées.

Augmentation des coûts

Parallèlement au vieillissement des populations européennes, le coût ne cesse d'augmenter si aucune action n'est prise.

La mise en place de dépistages auditifs obligatoires dès l'âge de 55 ans, ainsi que la promotion des politiques de soins de santé intégrés seraient un investissement rentable pour les gouvernements et les compagnies d'assurance santé - ainsi que pour les 80 millions d'Européens qui souffrent d'une perte d'acuité auditive.

Télécharger le

communiqué de presse au format PDF (en anglais)

Vous êtes bienvenu à utiliser nos articles

Vous êtes les bienvenus à citer ou utiliser nos articles. La seule condition est qu’un lien direct vers l'article spécifique que vous utilisez soit disponible sur la page sur la page où vous nous citez.

Malheureusement, vous ne pouvez pas utiliser nos images car nous ne sommes pas en possession des droits d'auteur, et avons seulement le droit de les utiliser sur notre site.