Le site internet numéro un mondial sur la déficience auditive et la surdité
Depuis 1999

25 août 2008

Un pas de plus vers une restauration de l'audition

Des résultats encourageants ressortent de deux études sur « la restauration de l'audition » pour les patients atteints d'otosclérose.

Un pas de plus vers une restauration de l'audition

Les résultats préliminaires de ces deux études donnent de l'espoir pour l'avenir des personnes déficientes auditives. Des estimations portent le nombre de personnes déficientes auditives à travers le monde à 500 millions.

Le gène de l'otospongiose identifié

Des scientifiques belges ont identifié le gène TGBF1 comme coupable de la forme la plus courante de déficience auditive chez les adultes, l'otospongiose. L'otospongiose est une forme de perte auditive progressive associé à une excroissance de l'os de l'oreille moyenne, bloquant ainsi les ondes de son ver l'oreille interne.

Les options actuelles de traitement comprennent les appareils auditifs ou l'intervention chirurgicale. Les chercheurs espèrent que l'identification du gène TGBF1 améliorera les traitements de l'otosclérose dans le futur.

Restauration des cellules ciliées dans l'oreille

La plupart des cas de déficience auditive sont entraînés par une détérioration des cellules ciliées de l'oreille interne. Les cellules ciliées transforment et transmettent les sons au cerveau. Jusqu'à maintenant, on pensait que la régénération des cellules ciliées, suite au vieillissement ou à une exposition au bruit, était impossible. Mais une nouvelle recherche a trouvé qu'une régénération des cellules ciliées est toutefois possible.

Les scientifiques de l'université de Virginie ont fait des recherches sur le gène KCNQ4 qui lorsqu'il se mute, entraîne une surdité d'ordre génétique. Les scientifiques ont construit une correcte forme du gène et ont crée une thérapie de gène qui a permis de transférer avec succès le KCNQ4 dans les cellules ciliées humaines prélevées dans l'oreille interne.

« Cette expérience de démonstration de principe a démontré que le système que nous avons développé fonctionne, et que la thérapie du gène KCNQ4 pourrait être une stratégie efficace permettant de guérir les patients atteints de surdité et qui ont une mutation de ce gène, » déclare le Professeur Dr. Jeffrey Holt de l'Université de Virginie.

Source:www.healthyhearing.com, 9 Octobre 2007

Vous êtes bienvenu à utiliser nos articles

Vous êtes les bienvenus à citer ou utiliser nos articles. La seule condition est qu’un lien direct vers l'article spécifique que vous utilisez soit disponible sur la page sur la page où vous nous citez.

Malheureusement, vous ne pouvez pas utiliser nos images car nous ne sommes pas en possession des droits d'auteur, et avons seulement le droit de les utiliser sur notre site.