12 mai 2022

Acouphènes plus sévères lors d’une surdité induite par le bruit

Selon une étude, les acouphènes peuvent être plus sévères avec une surdité induite par le bruit qu'avec une sénescence auditive (presbyacousie).
Acouphènes plus sévères lors d’une surdité induite par le bruit

Les acouphènes peuvent être plus graves avec une surdité induite par le bruit qu'avec une sénescence auditive.

Une étude coréenne a montré que les seuils d'audition étaient plus élevés, le volume des acouphènes était plus faible et le degré de dommages aux cellules ciliées de l'oreille interne était plus faible chez les patients atteints de presbyacousie (déficience auditive liée à l'âge) que chez les patients atteints de surdité induite par le bruit.

Les latences auditives étaient plus longues chez les patients presbyacousiques malgré leurs seuils auditifs plus bas. Ces phénomènes peuvent refléter les effets du vieillissement ou de la dégénérescence du système nerveux central avec l'âge, écrivent les auteurs.

Pouvez-vous réussir notre test auditif?
Essayez notre test auditif rapide >
Pouvez-vous réussir notre test auditif?
Essayez notre test auditif rapide >
Entendre des acouphènes
Entendre des acouphènes

Faits sur l'étude

L'étude a examiné 248 personnes souffrant d'acouphènes chroniques de 2015 à 2020 avec une surdité induite par le bruit ou une presbyacousie (déficience auditive liée à l'âge).

Dans l'étude, les personnes atteintes de surdité induite par le bruit ont été définies comme celles ayant des antécédents d'exposition au bruit, comme les travailleurs des industries minières et des machines avec un seuil auditif de 25 dB ou plus. Les personnes atteintes de presbyacousie étaient définies comme les personnes âgées de 65 ans ou plus sans antécédent d'exposition au bruit et avec un seuil auditif de 25 dB ou plus.

Tous les patients souffrant d'acouphènes ont été évalués par des tests d'audiométrie tonale (PTA), de réponse auditive du tronc cérébral (ABR), d'émissions otoacoustiques de produits de distorsion (DPOAE) et d'émissions otoacoustiques évoquées transitoires (TEOAE). Des soi-disant « audiogramme d’acouphènes » ont été effectués pour obtenir la hauteur et l'intensité des acouphènes.  

L'étude, « Analysis of Chronic Tinnitus in Noise-Induced Hearing Loss and Presbycusis », a été publiée dans le Journal of Clinical Medicine.

Sources : pubmed.ncbi.nlm.nih.gov et Journal of Clinical Medicine

 

Lire aussi:

Recevez nos nouvelles sur les acouphènes

Si vous souhaitez recevoir des nouvelles de notre part sur les acouphènes et autres problèmes liés à l'audition, veuillez-vous abonner à notre newsletter.
Recevez les dernières nouvelles de Hear-it