20 novembre 2019

Beaucoup de Canadiens ne sont pas conscients de leur déficience auditive

Seulement 6% des Canadiens âgés de 40 à 79 ans déclarent avoir une déficience auditive. Toutefois, selon les données de Statistique Canada, 54% des personnes interrogées ont au moins une légère perte auditive.

Selon une étude de Statistique réalisée au Canada, plus de la moitié des Canadiens âgés de 40 à 79 ans ont au moins une faible déficience auditive, mais 77% d'entre eux ne le savent pas.

L'étude a révélé que le nombre de personnes dont la déficience auditive était évidente suite à un test, était beaucoup plus élevé que le nombre de personnes ayant déclaré avoir une déficience auditive. Dans l'étude, seulement 6% ont déclaré avoir une déficience auditive.

Déficience auditive mesurée par test audiométrique

Selon l'étude, environ 54% des Canadiens âgés de 40 à 79 ans (8,2 millions) ont au moins une déficience auditive légère dans la zone des hautes fréquences (déficience auditive à haute fréquence) sur la base de tests audiométriques. Les hommes sont plus susceptibles que les femmes d'avoir une déficience auditive - 63% contre 46% - de même pour les adultes plus âgés par rapport à ceux de 40 à 59 ans. Par exemple, 93% des personnes âgées de 70 à 79 ans avaient une sorte de déficience auditive, alors que ce chiffre était de 38% dans le groupe le plus jeune.

Perte auditive auto déclarée

Dans l'ensemble, seulement 6% des personnes âgées de 40 à 79 ans ont été répertoriées comme ayant une déficience auditive, selon les résultats de l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS).

Déficience auditive non dépistée

Parmi les 8,2 millions d'adultes ayant une déficience auditive mesurée par test audiométrique, la majorité (77% ou 6,3 millions) avait une déficience auditive non dépistée. La déficience auditive non dépistée était plus fréquente chez les individus dont la perte mesurée était à une oreille, perte auditive unilatérale (86%) plutôt qu’aux deux oreilles, la surdité auditive bilatérale (74%) est plus fréquente chez les individus dont la déficience auditive mesurée était légère (93%). %) plutôt que moyenne à profonde (65%).

Acouphène et déficience auditive

Pour les personnes ayant déjà eu des acouphènes (par exemple, des bourdonnements aux oreilles), les chances d'avoir une déficience auditive non dépistée étaient 50% moins élevées que celles qui n'avaient jamais eu d'acouphènes.

Hommes contre femmes

Les hommes étaient plus susceptibles que les femmes d'avoir une déficience auditive non dépistée lorsque l'âge et la gravité de la déficience auditive étaient pris en compte.

A propos de l'étude

L'étude a utilisé des données recueillies de 2012 à 2015 dans le cadre de l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS). L'échantillon de l'étude était composé de 3.964 répondants âgés de 40 à 79 ans avec des résultats audiométriques valides aux deux oreilles.

Dans l'étude, la déficience auditive non dépistée était définie par quatre critères : la déficience auditive mesurée par test audiométrique, aucune déficience auditive auto déclarée, aucune utilisation d'appareil auditif et aucun antécédent de diagnostic d'un problème auditif.

Sources : www.statcan.gc.ca et www.globalnews.ca