04 mai 2016

De nouvelles découvertes dans la compréhension des acouphènes

Une équipe mondiale de recherche apporte de nouvelles connaissances sur la façon dont les acouphènes et l'hyperacousie pourraient se développer.

Les causes des acouphènes restent encore inconnues. Mais des experts de l'Université de Buffalo aux  États-Unis, de l'Université du Sud-Est à Nanjing en Chine, et de l'Université Dalhousie en Nouvelle-Écosse au Canada, ont présenté une nouvelle approche sur la compréhension des acouphènes qui pourrait conduire à l’avenir à l'amélioration du traitement.

Comment se développe les acouphènes

L'étude apporte de nouvelles connaissances sur la façon dont les acouphènes et l’hyperacousie, qui apparaissent  souvent en même temps, une condition qui fait que les sons sont perçus comme insupportablement fort, pourrait se développer et durer.

Les résultats de l'étude suggèrent que le réseau neuronal responsable est plus important qu'on ne le pensait. Ils espèrent  que les résultats puissent conduire à un modèle de test qui aiderait à identifier les régions du cerveau responsables des acouphènes et de l’hyperacousie.

Description du réseau

Localiser l’endroit et comment les acouphènes se produisent dans le cerveau ne sont toujours pas connus. Mais Richard Salvi, un des auteurs de l'étude et directeur de l'Université du Centre de Buffalo pour l'audition et la surdité, explique que leurs études d'IRM fonctionnelle montrent que l'activité anormale sous-jacente des acouphènes et de l’hyperacousie ne se limite pas à une région spécifique du cerveau, mais implique en fait un réseau neuronal.

En décrivant le réseau, Richard Salvi et les autres enquêteurs ont identifié un pôle majeur au sein de la voie auditive centrale qui transforme le son.

« D'autres recherches ont montré cette activité, mais ce qui est nouveau au sujet de la présente étude est que l'amygdale apparaît. Ceci est la partie du cerveau qui affecte l'émotion de nos perceptions. De nombreux patients signalent l'apparition des acouphènes suite à une période de stress ou d'anxiété importante. Nous pensons qu'il n'y a pas que la perte auditive qui est essentiel. Il existe d'autres facteurs émotionnels qui affectent ce phénomène ensemble avec les facteurs auditifs » explique Richard Salvi.

L'étude a été publiée dans eLife - une revue scientifique américaine pour les sciences biomédicales et de la vie.

Source: http://www.buffalo.edu/

Lire aussi:

Recevez nos nouvelles sur la déficience auditive

Si vous souhaitez recevoir des nouvelles de notre part sur la déficience auditive et d'autres problèmes liés à l'audition, veuil
Pouvez-vous réussir notre test auditif?
Essayez notre test auditif rapide
Écoutez la déficience auditive
Recevez les dernières nouvelles de Hear-it
Est-ce que vous avez une bonne audition ?
Pouvez-vous réussir notre test auditif ?
Essayez notre test auditif rapide