27 novembre 2019

Être obèse augmente le risque de déficience auditive

Une étude japonaise à grande échelle établit une relation entre l'obésité et la déficience auditive.

Une étude réalisée au Japon a montré que le risque accru de déficience auditive à 1 kHz était de 21% pour les individus ayant un IMC compris entre 25,0 et 29,9% et de 66% pour ceux ayant un IMC égal ou supérieur à 30,0 par rapport aux sujets ayant un IMC inférieur à 25,0. Pour la perte auditive à 4 kHz, le risque accru dans l'étude était de 14% et 29% par rapport aux individus non obèses sur le plan métabolique.

Le risque accru de déficience auditive à 1 kHz était de 19% pour les personnes en mauvaise santé et non obèses, de 27% pour les personnes obèses en bonne santé et de 48% pour les personnes en mauvaise santé et obèses. Pour la déficience auditive à 4 kHz, le risque accru était de 13% pour les personnes en mauvaise santé et non obèses, de 21% pour les personnes obèses en bonne santé et de 26% pour les personnes obèses en mauvaise santé.

Hommes en âge de travailler

L’étude réalisée auprès d’une population active japonaise de grande envergure comprenait 48.549 employés âgés de 20 à 64 ans qui n’étaient pas déficients auditifs au début de l’étude. 85% des participants étaient des hommes. Des tests audiométriques à tonalité pure ont été effectués chaque année pour identifier les déficiences auditives à 1 et 4 kHz.

Dans l'étude, avec un suivi moyen de 7 ans, 1.595 et 3.625 personnes ont développé respectivement une déficience auditive unilatérale à 1 et 4 kHz.

Études antérieures

Des études antérieures ont également montré une relation entre l'obésité et la déficience auditive.
Une étude turque sur l'association entre déficience auditive et obésité chez les femmes âgées de 18 à 40 ans montre que l'obésité peut affecter la fonction auditive. En particulier, la capacité d'entendre les hautes fréquences semble être négativement liée à l'obésité.

Une étude américaine a révélé qu'être obèse à l'adolescence augmente presque deux fois les risques de déficience auditive à basse fréquence, selon une étude du centre médical de l'université de Columbia.
En outre, si vous êtes atteint du syndrome métabolique, vous courez un risque plus élevé de déficience auditive. Cette relation entre le syndrome métabolique et la déficience auditive est révélée par une étude iranienne.

L'étude « Obésité et risque de déficience auditive : une étude de cohorte prospective" a été publiée dans Clinical Nutrition en 2019.

Source : Clinical Nutrition et www.ncbi.nlm.nih.gov

En savoir plus