L'effet cocktail party : Comment le cerveau filtre-t-il le bruit

Notre côté gauche du cerveau est plus actif lorsque nous essayons d'identifier les sons importants du bruit de fond, selon les résultats d'une étude menée par une équipe internationale de scientifiques.

Une soirée est souvent une expérience assez frustrante pour les personnes déficientes auditives. Ils trouvent que les mots des conversations de leurs partenaires sont noyés par les conversations des autres personnes, par la musique ou le bruit de la rue. Ils n'ont pas la soi-disant capacité « cocktail party » qui permet aux personnes normo entendantes de pouvoir séparer les sons nécessaires du bruit de fond.

Le côté gauche du cerveau trie les sons

Les chercheurs ont étudié ce qui se passe dans le cerveau lorsque les sons sont triés du bruit de fond. L'étude a été menée par Hideko Okamoto de l'Université de Münster en Allemagne. Lui et son équipe ont exposé des individus à des tests de son et de bruit de fond à une ou deux oreilles tout en examinant l'activité du cerveau. L'activité du cerveau enregistrée indiquait une plus grande activité dans la partie gauche du cerveau lorsque les sons devaient être identifiés dans le bruit. En d'autres mots, l'effet « cocktail party »se passe dans le côté gauche du cerveau.

Pour le moment, les chercheurs ne sont pas capables de déterminer pourquoi la capacité des personnes déficientes auditives à discerner les sons du bruit de fond est diminuée. Ceci est le sujet de recherches futures.

Les connaissances sur les fonctions du cerveau devraient bénéficier aux personnes malentendantes en terme de développement de nouveaux traitements et d'aides auditives.

Source: BMC Biology