La déficience auditive chez les enfants sème le trouble chez les parents

Les parents sont profondément touches quand leur enfant est diagnostiqué avec une déficience auditive. Directement après le diagnostic, la qualité de vie des parents est significativement affectée. Mais à long terme, une qualité de vie normale est retrouvée.

Chagrin, désemparé et agressivité sont parmi les émotions ressenties par les parents quand leurs enfants sont diagnostiqués déficients auditifs. Ceci est le résultat d'un sondage effectué par des chercheurs allemands qui examine les corrélations entre les problèmes d'audition et de parole ainsi que l'état émotionnel des parents.

Le sondage comprend 39 parents d'enfants déficients auditifs munis d'implant cochléaire et 32 parents d'enfants munis d'appareil auditif. Les parents étaient interrogés sur leur état psychologique lorsque leur enfant a reçu un implant ou un appareil auditif et à nouveau six mois plus tard.

Dans les deux groupes, les parents ont connu de nettes améliorations de leur qualité de vie sur la période du sondage. Au premier entretien, la perception de la qualité de vie était basse. Six mois plus tard, la qualité de vie avait retrouvé un niveau normal.

Choix stressant

La période qui suit directement le diagnostic était considérée comme très stressante par les parents. Les parents d'enfants a qui il a été recommandé de choisir un implant cochléaire au lieu d'un appareil auditif étaient les plus affectés. Même si les enfants avaient les meilleures capacités linguistiques et auditives en comparaison avec les autres enfants, les parents ont ressenti une grande pression à cause de la difficulté de prendre la décision finale de choisir un implant cochléaire.

Sur base des résultats du sondage, les chercheurs allemands recommandent aux spécialistes de l'audition de porter l'attention sur les inquiétudes et incertitudes des parents ainsi que sur la capacité auditive des enfants.

Source: Parental Distress: The Initial Phase of Hearing Aid and Cochlear Implant Fitting, American Annals of the Deaf, vol. 150, nr. 1, 2005