Les gènes et la déficience auditive

De nombreuses formes de déficience auditive sont héréditaires et entraînées par des mutations génétiques.

Les mutations génétiques peuvent entraîner la déficience auditive de plusieurs manières.

Les facteurs génétiques rendent certaines personnes plus vulnérables à la déficience auditive que d'autres. Leurs gènes les rendent plus prédisposés à la déficience auditive à cause de l'âge ou du bruit, des médicaments ou des infections. Il est estimé que les causes de la sénescence auditive sont de 35 à 55% d'ordre génétique.

Des exemples de conditions héréditaires et génétiques qui entraînent la déficience auditive sont l'otospongiose, les syndromes de Usher et de Pendred. Vous trouverez des informations supplémentaires spécifiques sur les différents syndromes dans la section « syndromes de la déficience auditive ».

Les cellules sensorielles de l'oreille interne jouent un rôle vital pour notre audition, et les mutations de ces cellules peuvent les empêcher de fonctionner correctement et entraîner ainsi une déficience auditive.

Finalement, certaines mutations de gènes peuvent entraîner des conditions combinées à une déformation de l'oreille interne qui peuvent engendrer une surdité â la naissance ou durant les premières années de la vie

Les scientifiques du monde entier travaillent sur la compréhension et les liens qui existent entre les mutations génétiques et la déficience auditive. De fréquentes découvertes ont lieu. D'autres expériences sur la thérapie des gènes peuvent être importantes dans le futur, peut-être en combinaison avec la thérapie des cellules souches.