Le site internet numéro un mondial sur la déficience auditive et la surdité
Depuis 1999

26 septembre 2017

La santé générale touchée par les acouphènes

L'acouphène est associé à l'anxiété, à la dépression, à une durée de sommeil plus courte et à un nombre d’absences au travail.

La santé générale touchée par les acouphènes

Selon une étude américaine, l'acouphène est associé à l'anxiété, à la dépression, à une durée de sommeil plus courte et à un nombre plus important de jours de travail manqués. En effet, ceux qui signalent les symptômes de l'acouphène en tant que problème «important» ou «très important» étaient plus susceptibles de signaler des symptômes d'anxiété et de dépression que ceux qui ne souffraient pas d'acouphènes, ou bien de ceux qui ne signalent pas l'acouphène comme étant un gros problème.

L'étude croisée de données  démontre qu’il y a une relation entre l'acouphène auto-déclaré et l'anxiété ainsi que la dépression. Selon l'étude, il est également significatif que ceux qui souffrent d'acouphènes ont moins d'heures de sommeil en moyenne par nuit et plus de jours d’absence au travail par rapport à ceux qui n'ont pas signalé d'acouphènes.

En effet, l'étude montre que ceux qui ont signalé les symptômes de l'acouphène en tant que problème «important» ou «très important» étaient quatre à six fois plus susceptibles de signaler des symptômes d'angoisse et de dépression que d'autres, et donc il semble qu'il y a une association entre le degré de l'acouphène et de l'anxiété ainsi que de la dépression.

Les acouphènes et les comorbidités

L'acouphène est la perception du son en l'absence d'un stimulus auditif externe. La situation est connue pour être liée à des problèmes psychiatriques, physiques et sociaux. Les troubles psychiatriques tels que l'anxiété et la dépression sont souvent corrélatifs chez les patients atteints d'acouphènes chroniques.

Selon cette étude, 26,1% des personnes souffrant d'acouphènes ont signalé de l'anxiété, alors que seulement 9,2% de ceux qui n'ont pas signalé d'acouphène au cours des 12 derniers mois ont signalé un problème d'angoisse. De même, 25,6% des personnes souffrant d'acouphènes ont signalé des problèmes de dépression au cours des 12 mois précédents, alors que seulement 9,1% de ceux qui ne souffraient pas d'acouphènes ont signalé des symptômes de dépression.

De même, les personnes souffrant d'acouphènes ont déclaré avoir dormi sept heures par nuit en moyenne, alors que ceux qui ne signalent pas l'acouphène ont dormi 7,21 heures en moyenne. Les jours de travail moyens perdus au cours des 12 derniers mois ont été de 6,94 chez les personnes souffrant d'acouphènes comparativement à 3,79 parmi celles qui n'ont pas signalé d'acouphènes.

À propos de l'étude

L'étude a été menée par des chercheurs de l'Université de Californie et de la Faculté de médecine de Harvard en analysant la Série nationale d'entrevue sur la santé (NHIS).

L'étude «Relations entre l'acouphène et la prévalence de l'anxiété et de la dépression» a été publiée dans The Laryngoscope 127: février 2017

Source: Le Laryngoscope

Vous êtes bienvenu à utiliser nos articles

Vous êtes les bienvenus à citer ou utiliser nos articles. La seule condition est qu’un lien direct vers l'article spécifique que vous utilisez soit disponible sur la page sur la page où vous nous citez.

Malheureusement, vous ne pouvez pas utiliser nos images car nous ne sommes pas en possession des droits d'auteur, et avons seulement le droit de les utiliser sur notre site.