18 novembre 2019

Le degré de déficience auditive augmente les autres problèmes de santé

Une étude révèle qu'une déficience auditive augmente le risque et le degré de détresse, de dépression, de somatisation et de solitude.

Une étude néerlandaise a montré que la déficience auditive est négativement associée à une détresse, une dépression, une somatisation et une solitude plus élevées chez les adultes jeunes et d'âge moyen. Plus la déficience auditive est sévère, plus le risque de détresse, de dépression, de somatisation et de solitude est grand.

Le but de l'étude était d'examiner le lien entre l'état auditif et la santé psychosociale chez les adultes âgés de 18 à 70 ans.

L'étude a montré qu'il existait des associations significatives et défavorables entre l'état auditif et la détresse, la somatisation, la dépression et la solitude.

Détresse et somatisation

Pour chaque réduction du rapport signal-bruit en décibels (dB SNR), les scores de détresse et de somatisation ont augmenté de 2%.

Dépression

La probabilité de développer une dépression modérée ou grave augmente de 5% pour chaque réduction de dB SNR de l'audition.

Solitude

Les probabilités de développer une solitude grave ou très grave augmentaient de manière significative de 7% pour chaque réduction de dB SNR de l'audition.

Différence entre les groupes d'âge

Différents groupes d'âge présentent différentes associations entre l'état auditif et la santé psychosociale, la solitude étant un problème particulier chez les plus jeunes, âgés de 18 à 30 ans. Dans le groupe des adultes d'âge moyen, de 40 à 50 ans, le nombre d'associations significatives était le plus élevé.

A propos de l'étude

Les données de l'étude ont été dérivées de l'étude longitudinale nationale sur l'audition (NL-SH) menée aux Pays-Bas. Le NL-SH est une étude de cohorte prospective en cours sur la relation entre la déficience auditive et plusieurs domaines de la vie. La NL-SH est réalisée sur Internet. 1.511 personnes ont participé à l'étude. Les données analysées dans l’étude sont des données de base du NL-SH collectées de novembre 2006 à novembre 2007.

Dans l'étude, l'état de l'audition a été déterminé à l'aide d'un test de dépistage de la parole dans le bruit sur Internet. La santé psychosociale auto déclarée a été affirmée à l'aide d'une série de questionnaires en ligne.

L’étude «L’association entre le statut auditif et la santé psychosociale avant l’âge de 70 ans : résultats d’un sondage national sur l’audition mené sur Internet» a été publiée dans le journal Ear and Hearing.

Sources: www.ncbi.nlm.nih.gov et Ear and Hearing