Les diabétiques sont deux fois plus susceptibles de souffrir de déficience auditive

Une étude américaine confirme que la déficience auditive est plus prévalente chez les adultes diabétiques que pour le reste de la population.

Une étude américaine nationale a confirmé qu'il existe une corrélation entre le diabète et la déficience auditive, ce que d'autres études avaient auparavant indiquées. Cette nouvelle étude a trouvé que la prévalence parmi les diabétiques est deux fois plus élevée que pour le reste de la population.

Sur base des résultats de l'étude, les chercheurs estiment que le diabète est un facteur de risque significatif pour la déficience auditive et que la déficience auditive a été sous-estimée comme complication suite au diabète. Le diabète peut endommager les nerfs de l'oreille interne ainsi que les vaisseaux sanguins. Ceci peut être interprété comme une cause possible de l'augmentation de la prévalence de la déficience auditive.

Les résultats sont valides pour tous les adultes diabétiques

L'étude effectuée par l'Institut National de Santé comprend 5.140 individus âgés de 20 à 69 ans. Près d'un sur dix est diabétique.

Parmi ceux qui souffrent de diabète, 21 pour cent avaient une déficience auditive aux basses et moyennes fréquences, comparé à 9 pour cent pour les non diabétiques. 54 pour cent des diabétiques avaient des difficultés à entendre les sons à haute fréquence, comparé à 32 pour cent pour les non diabétiques.

Les données tenaient compte de la sénescence auditive et sont valides pour tous les adultes diabétiques, peu importe leur sexe, leur origine, leur niveau d'étude et salaire.

Vu la corrélation importante entre la déficience auditive et le diabète, les chercheurs recommandent que des contrôles de routine soient effectués pour tous les diabétiques.

Source: Annals of Internal Medicine, volume 149, number 1.
Publié sur Hear-it le 8 octobre 2008.