23 juin 2020

Les personnes âgées atteintes d'une déficience auditive sévère à profonde bénéficient de l’utilisation d’implants cochléaires

Une étude montre que les personnes âgées atteintes d'une déficience auditive sévère à profonde bénéficient des mêmes avantages des implants cochléaires que les jeunes adultes qui portent des implants auditifs.

Une étude italienne révèle que l'implantation cochléaire chez les personnes âgées avec une déficience auditive sévère entraîne une qualité de vie comparable à celle des patients plus jeunes porteurs d'implants cochléaires.

Le but de l'étude était d'évaluer les avantages des implants cochléaires (IC) sur la perception de la parole, la qualité de vie et la fonction cognitive chez les personnes âgées atteintes de déficience auditive sévère par rapport aux jeunes adultes porteurs d'implants cochléaires.

La perception de la parole s'améliore

Dans l'étude, la perception de la parole s'est considérablement améliorée dans les deux groupes de patients implantés. Il n'y avait aucune différence significative dans la qualité de vie entre les patients plus jeunes et plus âgés.

L'analyse statistique des données a révélé une amélioration significative des performances des tests audiométriques de la parole un an après l'activation de l'implant cochléaire et au dernier examen, par rapport aux scores de préimplantation chez les patients plus âgés et plus jeunes qui utilisent des implants cochléaires.

Selon les auteurs, l'étude confirme l'observation selon laquelle la qualité de vie des personnes âgées atteintes de déficience auditive sévère s'améliore après l'implantation à un niveau comparable à celui des personnes plus jeunes utilisant des implants cochléaires.

A propos de l'étude

L'étude a été effectuée auprès des bénéficiaires d'implants cochléaires à l'hôpital universitaire de Brescia en Italie entre 2004 et 2015. Les critères audiologiques d'inclusion dans le groupe expérimental étaient une perte auditive post-linguale progressive profonde, une utilisation antérieure d'appareils auditifs, une utilisation unilatérale ou bilatérale, d’au moins un an, d’implants cochléaires, ainsi que des séances régulières d'adaptation aux implants cochléaires et d’orthophonie d'une durée d'un an. L'âge minimum était de 65 ans ou plus.

Un total de 69 participants ont été inclus dans l'étude. 25 patients implantés avaient 65 ans ou plus. Le groupe témoin était composé de 19 patients adultes implantés âgés de 50 ans ou moins. Un troisième groupe témoin comprenait 25 participants entendants normaux âgés de 65 ans ou plus.

Parmi les personnes âgées atteintes d'implant cochléaire, il y avait 23 utilisateurs unilatéraux et 2 utilisateurs bilatéraux. Le groupe plus jeune de patients implantés était composé de 17 utilisateurs d'implants cochléaires unilatéraux et 2 bilatéraux.

L'étude, « Fonction cognitive et qualité de vie chez les patients âgés avec des implants cochléaires », a été publiée dans l'International Journal of Audiology.

Source: www.ncbi.nlm.nih.gov et International Journal of Audiology

Sign up! Get news updates from hear-it.org