Procédures type d'un test auditif

Un test auditif se compose souvent d'une série d'examens et de tests, qui, ensemble, permettent de déterminer si une personne souffre de surdité ainsi que la gravité du problème.

En outre, ces examens permettent souvent de déterminer également les origines de la surdité.

L'audiologiste commencera souvent par vous poser quelques questions pour mieux cerner vos troubles auditifs. Il pourra par exemple vous demander si vous avez été exposé à des bruits violents ou si d'autres membres de votre famille souffrent d'une déficience auditive. Vos réponses lui permettront de déterminer l'ampleur du problème et de déceler éventuellement d'autres troubles pouvant exiger une attention particulière.

Après ce premier entretien, le spécialiste examinera probablement vos oreilles avec un instrument spécial appelé otoscope. Cet examen lui permettra de déterminer si la perte d'acuité auditive est due à une lésion du conduit auditif ou du tympan.

Vient ensuite le moment du test global d'audition, réalisé dans une pièce fermée et insonorisée. Ce test comprend souvent les trois tests et examens suivants, qui, ensemble permettront de déterminer la nature de votre problème auditif. Ces tests ne sont ni douloureux, ni désagréables.

  • L'audiométrie tonale liminaire
  • L'audiométrie vocale
  • La tympanométrie

A l'aide des résultats du premier entretien et des tests, l'audiologiste peut donc déterminer la nature et la gravité de votre surdité. Il est important de lui donner un maximum de détails sur votre travail et votre vie quotidienne, afin qu'il puisse bien cerner vos besoins. En coopération avec vous, il pourra décider quel est le traitement le mieux adapté (aides auditives, implants, traitements divers).