Se noyer dans le bruit des scooters des mers

Les scooters de mer sont de plus en plus fréquents sur nos côtes. Rien qu'aux Etats-Unis, on en compte environ 1,3 million.

Le bruit généré par ces engins représente souvent une nuisance sonore pour les autres personnes présentes sur la plage. Bon nombre de scooters de mer produisent des niveaux sonores de 115 dBA lorsqu'ils atteignent leur vitesse maximale, à près de 100 km/h. Ce bruit permanent et de forte intensité peut endommager l'ouïe, non seulement des personnes qui pratiquent ce sport, mais également de celles qui sont sur la plage. Selon la distance, le niveau sonore peut être équivalent à celui d'un grand concert de rock.

Les scooters de mer font souvent plus de bruit que les bateaux à moteur et les hors-bord, étant donné qu'ils s'élèvent constamment au-dessus de la surface de l'eau, ce qui réduit l'effet antibruit produit par l'eau. De plus, ils produisent un grand claquement chaque fois qu'ils reviennent frapper la surface de l'eau. Malheureusement, ce qu'il y a de plus amusant dans le scooter de mer pour beaucoup de ses adeptes, c'est précisément de lever l'engin et de frapper l'eau avec fracas quelques instants plus tard.

Les nuisances sonores causées par le jet ski, ainsi que les nombreux accidents qu'il occasionne, ont entraîné son interdiction dans de nombreuses régions des Etats-Unis. La Norvège et l'Irlande ont également introduit des règlements interdisant ou limitant leur utilisation.

Source: www.newrules.org et Drowning in noise - noise costs of jet skis in America, rapport présenté par la «Noise Pollution Clearinghouse», avril 2000.

Sign up! Get news updates from hear-it.org