Le site internet numéro un mondial sur la déficience auditive et la surdité
Depuis 1999

14 mai 2019

Une alimentation saine peut réduire le risque de déficience auditive chez les femmes

S’alimenter de manière saine a de nombreux effets positifs sur la santé. Selon une étude américaine, cela pourrait également réduire le risque de déficience auditive acquise chez les femmes.

Une alimentation saine peut réduire le risque de déficience auditive chez les femmes

Selon une étude américaine, les femmes dont le régime alimentaire correspond à un régime plus sain ont moins de risques de développer une déficience auditive moyenne ou grave.

Bien manger diminue les risques de déficiences auditives

L'étude a examiné la relation entre la déficience auditive et trois régimes différents. Le régime méditerranéen de substitution (AMED) comprend principalement des fruits, des légumes, des légumineuses, des haricots, des noix, de l'huile d'olive, du poisson et des fruits de mer. Ce régime admet à l'occasion les friandises ainsi que la viande rouge, fromages et yaourts avec modération. Le régime diététique pour stopper l'hypertension (DASH) se compose de fruits et de légumes, autorise les produits laitiers, la viande, la volaille et le poisson avec modération et sont pauvres en matières grasses, huiles et sucreries. Le dernier régime est connu sous le nom de régime alternatif indexé d’alimentation saine 2010 (AHEI-2010), qui comporte des composants similaires aux deux autres régimes.

L'étude a révélé que les femmes qui suivaient de près les régimes AMED et DASH avaient un risque de déficience auditive moyenne de 30% moins élevé que les femmes qui ne suivaient pas ce régime. L'étude n'a pas trouvé de relation aussi claire entre le régime AHEI-2010 et le risque de déficience auditive, mais certains résultats de l'étude indiquent que ce régime peut également réduire le risque de déficience auditive.

«Bien manger contribue à la santé en général et peut également aider à réduire le risque de déficience auditive», a déclaré le Dr Sharon Curhan, auteur principal de l’étude et épidémiologiste à l’hôpital Brigham et Women’s Hospital de Boston, aux États-Unis.

A propos de l'étude

L'étude a examiné 81.818 femmes âgées de 25 à 42 ans au début de l'étude en 1989. L'étude a suivi les participantes sur une période de 22 ans. Les participants ont rempli des questionnaires sur leur adhésion à leur régime alimentaire et l'évaluation de leur capacité auditive.

Source : «L'adhésion à des habitudes alimentaires saines est associée à un risque moins élevé de déficience auditive chez les femmes», publié dans The Journal of Nutrition etwww.usnews.com.

 

Vous êtes bienvenu à utiliser nos articles

Vous êtes les bienvenus à citer ou utiliser nos articles. La seule condition est qu’un lien direct vers l'article spécifique que vous utilisez soit disponible sur la page sur la page où vous nous citez.

Malheureusement, vous ne pouvez pas utiliser nos images car nous ne sommes pas en possession des droits d'auteur, et avons seulement le droit de les utiliser sur notre site.