Le site internet numéro un mondial sur la déficience auditive et la surdité
Depuis 1999

12 juin 2018

Une nouvelle étude confirme la relation entre la déficience auditive et la démence

Une étude menée auprès de près de 38.000 hommes australiens âgés révèle une augmentation de 69% du risque de démence chez les personnes qui déclarent avoir une déficience auditive. Cette étude confirme les résultats antérieurs.

Une nouvelle étude confirme la relation entre la déficience auditive et la démence

Plus tôt cette année, une grande étude scientifique française a révélé que les personnes qui déclaraient avoir une déficience auditive et qui n'utilisaient pas d'appareils auditifs avaient un risque significativement plus élevé de développer une démence que les personnes malentendantes ou ayant une déficience auditive. Plusieurs autres études ont également trouvé un lien entre la déficience auditive et la démence.

69% risque accru de démence

Une grande étude australienne vient également de trouver qu'il existe un lien étroit entre la déficience auditive et la démence. Une étude menée auprès de près de 38.000 hommes australiens âgés a révélé une augmentation de 69% du risque de démence pour ceux qui déclarent avoir une déficience auditive.

L'étude australienne comportait deux sections : premièrement, une étude longitudinale, «Health in Men Study» (HIMS), menée auprès de 37.898 hommes australiens âgés vivant dans la région métropolitaine de Perth, en Australie occidentale, et qui ont été suivis pendant une période 25 ans. Deuxièmement, une revue systématique et méta-analyse des études prospectives pertinentes ont étudié l'association entre la déficience auditive et la démence accidentelle.

L'étude a trouvé une association significative entre la déficience auditive et la démence accidentelle dans l'étude des hommes plus âgés. Le risque de démence a augmenté de 69% chez les hommes ayant une déficience auditive auto déclarée par rapport à ceux ayant une audition normale une fois l'âge et les conditions médicales communes qui surviennent au courant de la vie étaient prises en compte.

Conclusions dans les études antérieures

Dans la méta-analyse de 14 études antérieures, les chercheurs ont trouvé un risque moyen accru de démence de 49% chez les personnes ayant une déficience auditive.

L'étude « Déficience auditive et risque de démence plus tard dans la vie » a été publiée dans le journal Maturitas en mars 2018.

Source:www.maturitas.org

 

Vous êtes bienvenu à utiliser nos articles

Vous êtes les bienvenus à citer ou utiliser nos articles. La seule condition est qu’un lien direct vers l'article spécifique que vous utilisez soit disponible sur la page sur la page où vous nous citez.

Malheureusement, vous ne pouvez pas utiliser nos images car nous ne sommes pas en possession des droits d'auteur, et avons seulement le droit de les utiliser sur notre site.